samedi 3 octobre 2009 | By: Mickaelus

Manifeste légitimiste de l'Union des Cercles Légitimistes de France



Cliquer sur "Fullscreen" pour la lecture en plein écran


[Cliquer sur l'image pour l'agrandir ; source : Gazette Royale n° 120]


Pour télécharger le manifeste au format pdf, cliquer ici (clic droit puis "enregistrer sous")


Union des Cercles Légitimistes de France

4 commentaires:

reg a dit…

Je suis surpris vous qui me semblez érudit pour le moins, comment vous pouvez associer anarchisme à terrorisme comme si allait de soi?
j'ai commencé la lecture intéressante du Manifeste.
Dieu dans son Infinie Sagesse ne gouverne pas que les Français, mais l'ensemble de sa création donc l'ensemble des Peuples et par là le peuple Suisse dont la république fut fondée en 1291...

Mickaelus a dit…

Bonne lecture du Manifeste alors, en espérant qu'elle vous soit profitable.

Dieu a fait l'homme libre de mal faire, c'est ce qui explique la possibilité de l'existence de mauvais régimes. Cela n'empêche pas que la théologie sérieuse, avec Bossuet notamment, montre que le meilleur régime en accord avec le catholicisme d'après la notion d'Autorité est la monarchie traditionnelle.

Concernant la première question, hors-sujet d'ailleurs, j'ai associé dans un sondage ces deux notions qui ne sont effectivement pas synonymes, faute de place tout simplement. Maintenant anarchistes et terroristes ont en commun d'être des déséquilibrés qui produisent souvent les mêmes effets.

Anonyme a dit…

Tu mélanges tout, il existe des monarchiste terroriste ;) Tu es complètement stupide d'associer ces deux termes , mais venant d'un royaliste probablement consanguin ça n'est pas tellement choquant :)

Mickaelus a dit…

J'ai bien fait de passer par ici, cela m'a donné l'occasion de vérifier encore une fois combien les contradicteurs des royalistes sont souvent grossiers, malpolis et provocateurs (je pourrais ajouter à cela la lâcheté de l'anonyme derrière son écran, mais passons, je vais pardonner autant au jeune con désœuvré potentiel qu'au vieux frustré qui contemple sa république se désintégrer).

Sur le fonds, comme en plus de cela vous ne savez pas lire, vous pouvez constater dans le commentaire précédent tout juste le vôtre, que ces deux termes concernaient un sondage avec une place limitée quant aux termes. De plus, je récuse aussi bien l'existence de monarchistes anarchistes que de monarchistes terroristes. Les premiers parce qu'ils contrediraient à toute l’œuvre capétienne de renforcement de l’État, les seconds parce que ce terrorisme est celui de la Terreur, quand Louis XVI acculé par la foule ne faisait pas même tirer ses gardes suisses pour se protéger. Toutefois, que des monarchistes puissent se réclamer d'aberrations à leur propre compte... il y aura malheureusement toujours des gens pour ne pas comprendre la doctrine dont ils se réclament, mais cela n'engage ni la tradition capétienne, ni le légitimisme.

Enfin, j'ai été amusé par ce cliché sur les royalistes au sujet de votre remarque sur la consanguinité. Outre le fait que vouloir dénoncer une bévue par une caricature grossière est singulièrement ridicule, cela me donne l'occasion de le déclarer clairement : non, les royalistes d'aujourd'hui ne sont pas confinés aux reliquats d'une noblesse revancharde et moribonde (j'ai des origines populaires, votre remarque tombe dans tous les cas à plat). De plus, je peux même ajouter que ça n'a jamais été le cas, du fait que le terme de royalisme n'est devenu nécessaire que depuis la Révolution. Or que dit l'histoire ? Eh bien que dès le début de ce grand et odieux bouleversement, des nobles ont trahi pour rejoindre la Révolution, alors que des gens du peuple ont soutenu la monarchie française, trop souvent au prix de leur sang à cause des républicains terroristes et jusqu'au-boutistes. La voilà, la vérité.